Comment économiser chez votre imprimeur
ia blogue econoimprimeur

Avez-vous déjà sursauté en recevant une soumission de votre imprimeur? Ou peut-être que la terminologie utilisée n’est pas toujours claire? Le domaine de l’imprimerie est complexe et rempli de subtilités et d’exceptions. Chaque projet d’impression est unique et personnalisé à votre image. Sa réalisation comporte donc plusieurs détails et aspects à considérer. Un oubli ou un mauvais choix et il pourrait en résulter un produit fini qui ne répond pas du tout à vos besoins. Malheureusement, il ne s’agit pas d’un produit que l’on peut remettre sur la tablette pour le prochain acheteur.

Avec le temps, on évite les pièges, mais parfois, l’apprentissage peut s’avérer douloureux et dispendieux. Avec mon expérience et mon intérêt à transmettre mes connaissances, mon premier objectif est d’aider les entrepreneurs, acheteurs ou responsables des communications et du marketing à mieux comprendre le domaine. Quand on arrive à parler le même langage que son imprimeur, la communication et la collaboration entre les deux parties sont plus efficaces.

La conception sur mesure implique des frais qui ne sont pas toujours compris des acheteurs. Souvent justifiés quand on comprend l’ampleur du travail à accomplir, certains coûts pourraient être atténués si on prend le temps d’analyser ses besoins et qu’on fait des choix plus judicieux. Que vous soyez un habitué ou un néophyte dans le domaine, les quelques trucs que j’ai regroupés pour vous permettre d’économiser devraient vous être utiles.

Voici donc une liste des 7 principaux trucs à connaître pour respecter votre budget!

1.  Demandez un prix pour deux ou trois quantités différentes. Si vous prévoyez recommander le même article dans quelques mois, il sera peut-être intéressant d’en commander davantage dès maintenant. Comme les frais fixes pour une commande sont élevés en imprimerie, le prix unitaire diminue quand on augmente la quantité. Avec plusieurs options sur votre soumission, vous pourrez ainsi prendre une décision plus éclairée. Assurez-vous seulement d’avoir la liquidité et l’espace d’entreposage nécessaire.

2.  Faites évaluer les coûts d’impression avec votre imprimeur avant de commencer le travail de graphisme. Une fois le travail de graphisme terminé, il sera peut-être trop tard ou trop coûteux de modifier votre fichier si l’imprimeur vous dit que vous pourriez économiser gros sur votre facture d’impression en changeant le format ou la forme du produit imprimé.

3.  Quand c’est possible, restez dans le standard. Connaissez-vous le principe du combo en imprimerie? Très peu utilisé il y a 30 ans, c’est maintenant chose courante en imprimerie commerciale. Le principe est simple : on combine les commandes de plusieurs clients sur la même feuille de presse pour répartir les coûts fixes élevés. Cela implique que tous ces clients auront le même papier, la même finition, la même quantité et une impression habituellement en quadrichromie («4 couleurs process»). Par contre, cette méthode ne permet pas de garantir la couleur du résultat final. Considérant qu’il s’agit d’une technique «fast-food», les inconvénients peuvent être incommodants pour une entreprise qui vise la perfection, mais deviennent plutôt anodins pour la majorité, lorsqu’on évalue l’économie possible. Assurez-vous d’informer l’imprimeur si vous désirez une couleur parfaite, car il se pourrait très bien qu’il ne vous informe pas qu’il a opté pour du combo.

4.  Assurez-vous d’avoir un logo réalisé par un professionnel qui connaît bien l’ensemble des procédés d’impression. Il est important d’avoir un logo bien fait et bien pensé. Trop souvent, le logo a été élaboré par un débutant ou un spécialiste du web qui ne maîtrise pas les fichiers vectoriels. Quand un fichier n’a pas été bien pensé, lorsque vient le temps de l’imprimer, nous sommes limités par les options possibles, voire incapables de le reproduire. Finalement, la facture pour le client sera malheureusement plus élevée.

5.  Un graphiste professionnel coûte cher, mais un incompétent encore plus! Plusieurs entrepreneurs pensent pouvoir économiser en utilisant les services d’un débutant dont les honoraires sont peu élevés et qui prétend connaître le métier. Dans ce cas, le fichier a souvent besoin d’être retouché par l’imprimeur pour respecter les règles de l’art. Dans certains cas, à cause du logiciel utilisé, il est plus long et compliqué de corriger un document existant que de refaire le travail à partir de zéro! Encore pire, des erreurs de montage non visibles à l’écran peuvent occasionner des problèmes majeurs et vous coûter une réimpression.

6.  Prenez-vous d’avance. Lorsque vous commandez à la dernière minute, il est possible que le procédé d’impression le moins coûteux ne soit plus possible. Certaines entreprises facturent une pénalité de 10% à 35% pour un service rapide, puisque vous passerez avant les autres clients arrivés avant vous. De plus, n’oubliez pas que, malheureusement, les erreurs sont plus probables quand tout est fait à la vitesse grand V!

7.  Regroupez vos commandes. Puisque les frais fixes sont très élevés, il est intéressant de regrouper vos produits similaires et de les commander en même temps. Dans plusieurs situations, si le papier et la couleur d’impression sont les mêmes, vous pourriez économiser gros. C’est un truc souvent utilisé lorsque vous avez plusieurs cartes d’affaires à faire avec des noms différents.

Pour terminer, n’oubliez pas que le prix n’est pas le seul aspect que vous devez prendre en considération quand vient le temps de choisir votre partenaire d’impression. Vous devez également évaluer la qualité du produit et le service offert. Si vous optez pour le moins cher à tout prix, de mauvaises surprises liées à la qualité ou au service pourraient vous coûter beaucoup plus cher que l’économie réalisée au départ en utilisant le plus bas soumissionnaire.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec nous!

Vous avez aimé ces informations? Vous pourriez également aimer notre blogue  CRÉATION DE LOGO, 10 POINTS À SAVOIR en cliquant ici

Articles récents