Les 4 grandes catégories de typographie
blogue typographie

Le contenant est aussi important que le contenu! Voilà une phrase que nous entendons souvent en communication. Comment choisir la bonne typographie au milieu des centaines de polices de caractères disponibles? Comment vous assurer que la police choisie reflétera le bon message? Pas évident de s’y retrouver!

Tout d’abord, vous devez savoir que nous pouvons regrouper les polices en quatre grandes catégories:

  1. Polices avec empattements (sérif);
  2. Polices bâton (sans sérif);
  3. Polices calligraphiques (ou script);
  4. Polices spéciales. 

Les polices à empattements (sérif) transmettent un message de tradition et de stabilité. Ce sont des polices classiques qui inspirent le respect et sont souvent associées à quelque chose de plus formel.

avecserif

À l’inverse, les polices bâton (sans empattement) inspireront plutôt la modernité et la simplicité. Par leur géométrisme, ce sont également des polices qui confèrent stabilité et clarté.

sansserif

Les polices calligraphiques se présentent en plusieurs catégories, les plus populaires étant les polices script et manuscrites. L’utilisation de ces polices est plus délicate du fait de leur lisibilité. On les privilégiera pour des logos ou des titres, mais à petites doses, car ce sont des polices qui fatiguent les yeux.

script

Quant aux polices spéciales (de fantaisie et décoratives), elles véhiculent un caractère unique et mettent l’accent sur l’originalité. Tout comme les polices script, celles-ci doivent être utilisées avec parcimonie, car elles sont généralement plus difficiles à lire.

fantaisie

Un bon choix de typographie est celui qui saura transmettre un message sans autre appui. La bonne police s’adressera immédiatement à l’audience visée, c’est-à-dire que son design doit être adapté au style attendu par votre public. Par exemple, le style de police que nous utiliserons pour des enfants sera bien évidemment différent de celui que nous choisirions pour des personnes âgées. La bonne police inspirera non seulement un message, mais également une émotion.

Dans une mise en page, il est préférable de se limiter à deux ou trois polices de caractères seulement. Une trop grande variété de polices diminuera l’impact de votre message et détournera l’attention. Tu ne t’es pas déjà dit qu’un texte était difficile à lire? La priorité absolue pour le choix d’une police reste la lisibilité. Certaines polices ne conviennent pas du tout à un texte en continu ou de petite taille. Le choix doit aussi être esthétique, bien que les goûts soient différents d’une personne à l’autre. Il faut également déterminer la bonne grosseur des caractères, les couleurs appropriées, le contraste idéal avec le design général et sa disposition.

De plus, le choix d’une police dépend aussi du support sur lequel elle sera utilisée. Nous n’utiliserons pas les mêmes caractères pour des documents imprimés et pour une lecture à l’écran. De façon générale, les polices à empattements sont plus difficiles à lire sur écran, mais elles sont très utilisées dans les livres. Nos yeux se fatiguant plus vite sur écran, pensez à utiliser des polices moins fatigantes pour écrire en ligne.

En résumé, comme il existe énormément de règles à respecter afin de s’assurer de faire passer le bon message de la bonne manière, n’hésitez pas à vous référer à un graphiste. Il est le mieux placé pour vous éclairer et maximiser votre visibilité!

Vous avez aimé cet article? Vous pourriez aimer notre texte POURQUOI MON IMPRIMÉ NE RESSEMBLE-T-IL PAS À CE QUE J’AI VU À L’ÉCRAN en cliquant ici.

 

Articles récents

La Petite Histoire de Noël
Les produits publicitaires écologiques
Déjà 25 ans!
Les origines du logo
Cadeaux à moins de 3$